Imprimante 3D, une nouvelle technique pour créer de l’art

imprimante-3d-une-nouvelle-technique-pour-creer-de-lart.jpg

L’arrivée de l’imprimante 3D est un miracle pour ceux qui sont dans le domaine de la création. L’impression en manuel leur permet de beaucoup plus avancer dans leur conception et dans leurs recherches.

Comment fonctionne une imprimante 3D ?

imprimante-3d.jpg

Avant de sortir le produit final, cette imprimante 3D effectue plusieurs procédés, mais celles-ci peuvent varier d’une imprimante à une autre. Cependant, le principe de fonctionnement est à peu près le même. L’imprimante commence à déposer la matière. Le produit commence alors à prendre de la forme en passant par l’étape de solidification par la lumière. Le dernier procédé de cette imprimante est l’agglomération par collage. Pour ces trois techniques, l’imprimante 3D superpose des couches de matières selon l’image fournie par le fichier selon chaque étape a sa manière de superposition. Pour avoir le résultat final, l’utilisateur doit avoir besoin, mis à part, l’imprimante 3D, d’un consommable en poudre ou en filament selon le besoin de l’imprimante, d’un fichier en 3D, d’un logiciel de slicing et d’un ordinateur.

De l’art manuel à l’art numérique

de-lart-manuel-a-lart-numerique.jpg

L’art numérique fait un grand saut en passant à l’art manuel, et ce, grâce à l’imprimante 3D. Elle inspire beaucoup plus les designers et les artistes, car ils pourront avoir un aperçu de leur œuvre en miniature avant la finalisation. Dans d’autres domaines de la création toujours, l’imprimante 3D permet d’apporter plus de précision et de finesse à la création. Dans sa dernière collection Hard Copy, NoaRaviv s’est servi de l’imprimante 3D pour imprimer les accessoires pour ses robes. Ceci lui a permis d’avoir non seulement les formes qu’il veut, mais aussi les couleurs bien définies. Il n’y a pas que NoaRaviv qui adopte ce nouvel art manuel, Assa Ashuach, Nick Ervinck et PussyKrew le poursuivent également dans cette ligne.